Retrouvailles

Bon ça y est Andres est la ! Ça fait un peu plus de 15jours qu’il est enfin rentré…

Alphonse a retrouvé son père pour son plus grand plaisir. J’ai pas mal été absente parce qu’on est en train de reprendre un rythme.

Même si c’était épuisant on avait enfin trouvé un équilibre avec Alphonse et une manière de fonctionner qui était plus que satisfaisante. Et la recommencer à trois c’est pas forcément facile.

On pourrait croire que si mais en réalité non. Certes on est deux adultes donc on pourrait se dire que la gestion de la maison est plus simple mais soyons honnête les hommes qui font autant que les femmes sont rares. Je ne désespère pas, je suis lucide il ne fera jamais autant que moi mais ça ne m’empêche pas de lui demander toujours plus. Je ne lâche pas l’affaire. (ma mère passe son temps à me dire que soit il faut que je l’accepte soit que je change, eh bien je ne suis pas d’accord. Faut que je choisisse mes batailles c’est vrai, mais il est hors de question que j’accepte tout, si je l’accepte maintenant si je laisse tombé c’est pour toute ma vie….)

Et même en dehors de son aide le fait qu’on ne soit plus que tous les deux le couché, surtout le rituel est perturbé. Le truc basique et bidon pendant notre petit câlin avant dodo bien souvent papa fait à manger et d’habitude on avait pas un bruit (sauf cas extrême du chat qui faisait des acrobaties) mais la d’entendre le bruit des pas de la vaisselle etc ça le perturbe. Et puis papa ne connaît pas le rythme. Les heures, les repas, quoi donne quand… Les techniques pour qu’il ne gigote pas de trop pendant le changement de couche, comment le consoler. Et en général si je suis à la maison, si j’ai le malheur d’arriver dans son champ de vision, il me tend directement les bras.

C’est très frustrant cette situation pour Andres. Je le conçois…

Bon et puis comme un problème n’arrive jamais seul nous avons eu un tsunami de larmes (mes larmes). Ce n’est pas tout rose entre nous mais l’amour est là …

Sauf que tout ce que l’on remettait à plus tard comme discussion comme questionnement eh bien… La il a fallu affronter tout cela. Et s’endormir en pleurant c’est fou comme c’est fatigant. On essai petit à petit… On fait chacun un pas vers l’autre, de ne pas direct monter dans les tours et s’énerver, parler mal. C’est pas facile.

De tout ces soucis est revenu la jalousie, jalousie que j’essayais de taire au plus profond de moi même quand il ne venait qu’un week end sur deux. Sauf que la au quotidien c’est différent.

Les problèmes accentuent mes peurs, mes angoisses. Je souffre du syndrome de peur de l’abandon, c’est du à mon enfance, je ne cherche pas d’excuses. C’est difficile à vivre pour tous le monde, l’entourage mais aussi pour moi. Ce n’est pas une excuse, seulement un constat. Les conséquences de mon passé que j’ai parfois essayé de soigner et parfois simplement mis au loin dans une petite case de mon cerveau et qui parfois se rappelle à moi. Et bien entendu toujours dans les moments où je me sens le plus vulnérable.

Enfin bref, c’est pas facile, ça demande de la patience pour tous et tout. Mais si ça nous permet de redevenir uni cela vaut le coup. On remet les projets à plus tard.

Arff ça m’agace mais en même temps entre mon fils mon chéri ma maison et mon travail les projets de créations sont bien loin derrière… J’ai espoir que cela change. Cela va changer mais je donne priorité à ma famille.

On m’a dit que l’on avait toujours de bonnes excuses pour repousser à plus tard et c’est vrai… J’espère ne pas avoir à repousser trop longtemps mais voilà il faut choisir ses priorités. Quand mon couple roulera ce sera plus simple. Et puis ça me donnera l’occasion d’avoir des choses différentes sur ma liste des bonnes résolutions de l’année !

Et vous qu’elles sont vos priorités actuellement ? Parmi-vous Y a-t’il des mamans solo ? comment faites-vous pour tout gérer ?

Bisous les ptits loups, Léa

Papa loin, les réactions de baby

Bon comme je l’ai un peu expliqué mon chéri vit loin (plus pour longtemps hourrrrraaaaaa !!)

Il vient on va dire un week end sur deux parce que le trajet amiens Bordeaux n’est pas donné et niveau timing 48h c’est court…

On est parti Alphonse avait 2 mois et demi à la base on était parti tous les deux juste pour voir la famille mais on voulait redescendre tous les 3 sur Bordeaux. Je devais partir en aout mais Andres (habla Español) avait peur qu’après mon congé maternité je mette du temps à trouver un nouveau travail. Du coup pour voir début mai j’ai testé en mettant mon CV en ligne sur le portail acuité (site spécialisé pour l’optique) et en 48h j’ai eu 5 entretiens de programmés. Je me suis dis vas y teste on verra bien au pire c’est de l’entraînement… Eh bien au final j’ai trouvé un ptit magasin qui m’a beaucoup plus en 80% donc parfait pour avoir un peu de temps avec mon fils….

Donc me voilà embarqué à commencer alors que Alphonse va avoir 3 mois et demi…

On se retrouve donc séparé !

On ressent tous les deux de la rancune mal placée… Lui m’en veut d’être partie aussitôt (alors que c’est lui qui m’a poussé à reprendre aussi vite le travail) et moi je lui en veux de pas être là au quotidien pour me seconder (alors qu’il cherchait assidûment un travail)…

Au départ Alphonse faisait la fête à son père quand il rentrait, à chaque fois j’en avais les larmes aux yeux de voir ceux de mon fils s’illuminer.

Au fur et à mesure ses réactions ont changé ! Auparavant en appel visio il « badait » son père lui faisait des grands sourires… Maintenant il s’en fou je dirais même pire il fait exprès de détourner le regard alors que pourtant il a un écran, un portable à sa portée…

Quand il le voit il ne lui fait plus la fête c’est plutôt il lui fait la tête. Son père le vit super mal et moi aussi.. Parce que quand il repart mine de rien Alphonse le soir hurle toute la soirée et même s’il ne parle pas il fait des vocalises qui ont pour sonorité « papa »… Bref a chaque fois je finis en larmes de voir mon fils si mal.

Pourtant on lui explique cest pour le travail papa t’aime il revient bientôt… Tous les soirs je le berce (oui oui je sais c’est pas bien j’en dors mon fils dans les bras) et je lui chuchote des mots doux des mots pleins d’amour de notre part je lui dis que son papa l’aime qu’il lui manque….

Si je pouvais mettre un pansement sur leur petit cœur à tous les deux je n’hésiterais pas…

A 7 mois il commence la « crise de peur de l’abandon » lui qui est très indépendant comme bébé à besoin que je sois toujours à côté (même s’il joue seul)… Je me dis s’il a peur que moi je le laisse alors que je suis là tous les jours qu’est ce qu’il doit se dire de son père ce qu’il doit ressentir…

C’est vraiment pas évident comme période ! Papa était là ce week end et il vient de partir et je suis sur qu’il l’a senti. Pendant qu’Andres mettait ses chaussures Alphonse s’est réveillé en hurlant et là impossible de le calmer…

Mon cœur de maman s’est mis à pleurer à gros sanglots !

Bisous les ptits loups, Léa

Gestion de la fatigue

Avec un bébé un des nombreux problèmes est la gestion de la fatigue…

Quand en plus on est seule à tout gérer c’est vite la cata. Intérieurement c’est très difficile..

Est ce que toutes les mamans sont comme ça ou non ?! Est ce que c’est du à ma gyneco qui m’a dit que de toute manière j’avais déjà tout loupé alors que j’étais enceinte de seulement 7 sa… Je ne sais pas…

Mais une chose est sur qu’aux yeux du reste du monde j’essaie d’être là meilleure possible, celle qui réussi tout malgré la fatigue.

Eh bien oui en tant que mère qui a déjà tout loupé j’aspire à devenir la mère dite « parfaite »… Petits pots maisons bio, une maison niquelle, le linge toujours rangé pas de machines en retard ou de vaisselles qui débordent etc…

Oui oui je fais tout ça, je rogne sur le peu de repos et de moment personnel que je possède pour paraître au top de ma forme ! Être la wonder maman… Mais j’ai de plus en plus de mal à m’y tenir !

Eh bien en vrai ça me coûte ! Avec le temps je le vois la patience qui se raccourci alors que les problèmes arrivent… Certes il se réveille beaucoup moins la nuit mais à côté de ça il réclame beaucoup plus la journée… Donc l’un dans l’autre…. Bah on avance pas beaucoup surtout que monsieur Alphonse n’est pas un grand amateur des siestes…

*cri de désespoir*

Au final ça donne quoi !? Debout aux environs de 6h on part de la maison à 8h on rentre à 20h (jours où je travaille) en suivant c’est douche petit jeu tranquille bibi puis dodo… Bref il est 21h30 quand maman peut enfin se poser. C’est à dire se préparer à manger ranger la salle de bain, préparer les Affaires du lendemain ranger les jeux partout se doucher prendre un peu de temps dans le lit pour être sûr le tel. Et puis dodo vers minuit.

Quand tout va bien on est reparti pour un tour… Mais en général y a 2 réveils dans la nuit parce que « oh mon dieu il a ouvert la bouche…. » bref il a perdu sa tutt! J’ai de bases des difficultés à trouver l’endormissement. Donc à chaque micro réveil bah moi derrière je rame ..

Pour ce qui est des tâches ménagères je lance les machines pendant ma pause déjeuner et je vide le soir une fois que bébé dort !

Fin voilà ma vie est rythmée par travail tâche quotidienne « m’occuper » de mon fils micro dodo… J’ai bien mis m’occuper entre guillemets parce qu’au final je joue peu avec lui en semaine… Je le regrette tellement.

Tous les jours j’en ai la boule au ventre !

Bref vous voyez quand je vous dis que je suis morte de fatigue je ne mens pas…

Être deux ça change la donne… Et je ne parle pas que de la corvée de se lever la nuit. Mais aussi dans la journée pendant que l’un donne le bain joue etc avec bébé eh bien l’autre peut ranger la salle de bain commencer à préparer à manger etc… Bref qu’une fois que bébé est au lit tous le monde se pose RÉELLEMENT.

Mais bon je me dis que même avec monsieur qui sera là ce sera pareille… On verra d’ici quelques mois je vous dirais qui fait quoi ! Je ne pense pas perdre mon paris…

Donc les futures mamans dormez… Quand bébé est là au départ on se dit en fait ça va je gère… Je le sais je me suis dit la même chose ! « non mais tous le monde exagère, c’est pas si dur que ça… » rappelez vous que ce n’est pas un sprint mais un marathon ! Le début ça passe mais sur la longueur c’est beaucoup plus dur…

D’ailleurs si vous avez des conseils ou si des mamans veulent partager leurs expériences je suis là pour en discuter.

Bisous les ptits loups, Léa.